Paintball différences avec airsoft.

 Contact
Paintball Paintball Paintball
LIVRAISON RAPIDE
Livraison Chronopost en 24H
PAIEMENT 3X SANS FRAIS
A partir de 150€ d'achat
Assistance téléphonique:
+33 (0)3.21.51.05.31
1 2 3 4 5 6 7 8 9
3 SHOPS

Accueil

Paintball vs Airsoft

RESERVER VOTRE
LOCATION PAINTBALL
RESERVER ICI
 
 

 

PAINTBALL ET AIRSOFT – QUELLES DIFFERENCES ?

 

Cachés derrière un mont, deux hommes en tenue militaire, armés d’une sorte de fusil futuriste, scrutent le bosquet qui se dresse à quelques mètres de là. Soudain, ils entendent un craquement sourd derrière eux. Ils ont à peine le temps de se retourner que deux longs sifflements se font entendre et qu’une tâche apparait sur leurs vêtements. Debout, dans leur dos, un  individu, heureux du succès de son piège, rit à gorge déployé. La liste des victimes du paintball vient encore de s’allonger.

 

Le paintball est né au début des années 1970, dans les ranchs australiens. Lors du rassemblement du bétail, les cowboys trouvèrent une idée ingénieuse et amusante pour différencier leurs propres animaux, en leur faisant une tâche bien visible grâce à des lanceurs hypodermiques remplis de billes remplies d’encre indélébile. Cette pratique s’est alors propagée dans les élevages de Nouvelle-Zélande et des États-Unis, avant de devenir petit à petit un jeu de plus en plus populaire. La plupart du temps, deux équipes se défient, le vainqueur étant celui qui parvient à s’approprier le drapeau de l’équipe adverse en évitant l’élimination de ses propres joueurs.

 

Si sa pratique est interdite dans quelques pays pour des raisons diverses, en France, elle est largement répandue bien que réglementée. Il est par exemple interdit de la pratiquer dans des espaces du domaine public ; pour la débarrasser de sa connotation pro-militaire on évite aussi de vêtir des tenues kakis ou d’utiliser des billes de couleur rouge. Depuis 1996, une fédération sportive supervise des championnats aux niveaux régionaux et nationaux. Une quarantaine de fédérations internationales ont établi un calendrier de compétitions dont certaines épreuves regroupent jusqu’à 200 équipes de 5 ou de 7 joueurs venues de pays différents comme lors de la World Cup de Toulouse ou du Disney French Open au Parc Disneyland.

 

L’équipement du joueur de paintball se compose de différentes parties : le type de lanceur le plus utilisé est le lanceur semi-automatique, mais on peut aussi le retrouver sous la forme du Stock Class ou du Lanceur Pompe. Si la puissance du lanceur est supérieure à 10 joules, son propriétaire doit détenir une autorisation administrative. D’autres éléments sont utiles pour une parfaite utilisation : le loader, les régulateurs, les bouteilles de gaz, les verrous de pontet, les bouchons de canon et bien évidemment les billes colorées. Mais les plus importants sont ceux qui concernent la sécurité : le casque, la combinaison ou les protections des articulations. On le pratique dans des espaces privés adaptés et aménagés dans lesquels sont dressés des obstacles gonflables, ces derniers étant plus faciles à déplacer et à ranger. Les équipes se composent des couvreurs qui sont les derniers défenseurs du drapeau, des avants qui sont quant à eux chargés de s’infiltrer dans les lignes adverses. Le stratège du groupe est souvent le milieu.

 

Ces jeux font appel à de multiples qualités sportives et mentales : la stratégie, la patience mais aussi de véritables aptitudes physiques. Ces caractéristiques n’ont pas échappé aux responsables des ressources humaines de nombreuses sociétés. Il est en effet de plus en plus fréquent que cette activité intègre les agendas des séminaires d’entreprise. 

 

Depuis 1996, la Fédération de Paintball Sportif  représente l’instance fédérale la plus élevée dans cette discipline de jeu. Elle en définit les normes, elle forme les arbitres et elle coordonne les tournois. Six formats différents sont actuellement reconnus :

 

La Fun Cup : ce tournoi se déroule exclusivement en France et il rassemble beaucoup d’amateurs.

 

Le pompe : reconnu comme « l’école du paintball » il voit s’affronter des équipes de 5 joueurs. Il souffre d’un déclin constant au profit d’autres types de tournois.

 

Le semi 3 : il est pratiqué par 3 joueurs et un remplaçant. Les armes sont semi-automatiques sans limitation au niveau du nombre de billes. Sa durée est limitée à 3 minutes, pendant lesquelles une équipe doit ramener le drapeau de l’équipe adverse dans son propre camp.

 

Le semi 5 : mêmes règles que le semi 3 mais on y compte 5 joueurs plus 2 remplaçants et le jeu dure 5 minutes.

 

Le semi 7 : il reprend les règles du semi 3, mais le nombre de joueurs passe à 7 avec 3 remplaçants et une durée de jeu de 7 minutes

 

Le semi 3 Format Long : mêmes règles que le semi 3, mais l’objectif est modifié  au profit d’un décompte de points. La première équipe qui remporte 4 points remporte la victoire.

 

Le semi 5 Format Long : il est inspiré du format SPL du Millennium.

 

Outre les compétitions régionales, le championnat de la fédération qui est organisé durant l’été et l’Open de France sont les tournois les plus réputés.

 

Au niveau international, une quarantaine de fédérations ont déjà été créées. Du coup, les règles de jeu ont tendance à s’harmoniser. Cela a favorisé l’établissement d’un calendrier de compétitions dont certaines recensent jusqu’à 200 équipes venues d’horizons différents. La World Cup de Toulouse ou le Disney French Open au Parc Disneyland sont deux des grandes compétitions internationales de ce championnat. Les équipes se composent des couvreurs qui sont les derniers défenseurs du drapeau, les avants qui sont chargés de s’infiltrer dans les lignes adverses et le milieu qui est souvent le stratège venant en appui de ses lignes.

 

Les adaptations les plus originales de ce jeu sont sans doute le Paintball Scenario et le Paintball Camo. Des équipes formées par plusieurs dizaines de membres s’y opposent selon un scénario écrit à l’avance. L’objectif peut être une prise d’otage, le déminage d’une zone, la prise d’un bastion, etc. Certaines situations permettent de revivre une grande bataille historique, laquelle peut être suivie par un large public. Les participants habillés en costumes d’époque occupent des positions bien déterminées, et ils évoluent en adaptant librement les consignes des historiens pour ne pas reproduire les erreurs stratégiques originales. Ils peuvent tenter de vouloir réécrire l’histoire et de changer son cours. D’autres scénarios s’inspirent des jeux vidéo. Des rôles sont distribués : médecins, artificiers, chevaliers, otages, et généraux côtoient des fantassins ou des soldats et ils ajoutent au sentiment de grand spectacle. Dû aux spécificités de ces jeux, certaines associations se sont constituées et sont enregistrées auprès de la Fédération française des Jeux de Rôles Grandeur Nature.

 

L’AIRSOFT

 

Même si l’esprit et l’essence du jeu sont comparables, l’airsoft est une activité différente. Elle est née au Japon après la seconde guerre mondiale suite à la défaite du pays face aux forces alliées. La nouvelle Constitution interdisant la possession d’armes à feux, les collectionneurs d’armes demandèrent à des techniciens de créer des copies conformes qui soient réglementaires. Des ingénieurs et des artisans produisirent rapidement des répliques utilisant de l’air comprimé, dont la capacité de 2 joules permettait de tirer des billes en plastique de 6 millimètres de diamètre. Pour respecter la forme originale de l’arme, les bouteilles de gaz furent redessinées afin de se loger dans les parties internes. Le succès fut immédiat et des jeux nouveaux apparurent. Des sociétés se spécialisèrent dans cette production, dont la plus réputée est l’entreprise Tokyo Marui. Cet ancien fabricant de modèles réduits a utilisé ses connaissances pour améliorer la technologie de la propulsion des billes. Elle fut rapidement utilisée par tous les amateurs d’airsoft. On lui doit aussi plusieurs dizaines de répliques dont la première fut le FAMAS français, les gammes de M16, le CAR-15, le XM 177 E2 ou l’H&K MP-5. Il faut noter que les lanceurs peuvent être manuels ou électriques.

 

L’airsoft se pratique généralement en pleine nature, sur des aires de jeux fermées et à l’écart. Les organisateurs doivent avoir l’autorisation écrite du propriétaire pour utiliser le site. Une signalisation autour de la zone est indispensable et il est conseillé d’informer la gendarmerie ou le commissariat de police de la ville. Les joueurs organisent leur rencontre autour de scénarii préétablis. Mais la fantaisie des histoires est l’une des grandes particularités de ces jeux. C’est le fair-play du joueur touché qui confirme une élimination car les billes ne contiennent pas d’encre. Des protections oculaires sont obligatoires.

 

Ces jeux font appel à de multiples qualités mentales et sportives. La stratégie, la patience mais aussi des aptitudes physiques de souplesse et de musculation sont indispensables. Ces caractéristiques n’ont pas échappé aux responsables des ressources humaines de certaines sociétés. Ils y retrouvent des éléments importants à intégrer aux profils professionnels de leurs employés. Il est de plus en plus fréquent que le paintball intègre les agendas de leurs séminaires d’entreprise ou que des consultants le proposent lors des formations qu’ils conseillent aux managers.

footer
PAINTBALL GAMES 62
MD Distribution
54 Rue du 11 Novembre
62000 ARRAS
France
Tél : 03.21.51.05.31

PAINTBALL LILLE
1 Rue de la Zamin
59160 CAPINGHEM
France
Tél : 03.20.00.77.12
PAINTBALL NICE
51 Boulevard de la Madeleine
06000 NICE
France
Tél : 04.92.10.26.47